reussir une campagne emailing

Webmarketing : comment réussir une campagne emailing ?

Parmi tous les canaux webmarketing, l’emailing détient une place particulière dans les stratégies des entreprises. Il présente de multiples avantages pour les entreprises : coûts attractifs, ciblage maitrisé, analyse rapide et simple du ROI, interaction…

Qu’est-ce que le ROI ?

Le ROI est un acronyme anglais utilisé pour « Return On Investment », retour sur investissement en français. Il sert à mesurer l’efficacité des actions webmarketing.

Envoyer un emailing peut paraitre simple, mais en réalité cela nécessite une approche approfondie pour augmenter les conversions. En 2019, les consommateurs reçoivent de plus en plus d’emailings et il devient difficile pour les entreprises d’attirer leur attention. Pour réussir une campagne emailing, il est nécessaire de suivre quelques étapes.

 

Une campagne emailing est l’envoi d’un courrier électronique aux clients ou aux prospects d’une entreprise. Une campagne réussie incite les destinataires à interagir avec l’entreprise et peut augmenter les ventes. Solution très prisée puisqu’en France,  22,7 millions de personnes consultent quotidiennement leur boite mail

La campagne emailing est donc l'outil idéal pour établir des relations avec la clientèle et vous aider à générer des ventes.

Source : Mediametrie.com (leader des études médias et de la mesure d’audience)

Consulter ses emails

Quelles sont les étapes pour réussir une campagne emailing ?

Découvrez nos conseils pour préparer votre campagne emailing et pour obtenir de bons résultats.

1. Cibler vos destinataires


Une des priorités pour réussir une campagne emailing est de créer une liste de contacts de qualité. Pour cela il faut identifier les destinataires potentiellement intéressés par ce que vous avez à leur offrir.

La liste de diffusion de votre campagne doit être « propre », c’est-à-dire que les adresses mail ciblées ne doivent pas être erronées ou obsolètes. Il est recommandé de nettoyer votre base de données avant d’envoyer une campagne emailing, pour éviter un taux de bounce élevé.

Qu’est-ce que le taux de bounce ?

Le taux de bounce, ou le taux de rebond, est le pourcentage d’emails non reçus parmi la liste de destinataires de la campagne emailing.

Une fois que la liste de destinataires est nettoyée, il est conseillé de la segmenter. Tous les destinataires ne sont pas forcément intéressés par la même offre. Vous pouvez segmenter votre base de données par tranches d’âge, habitudes d’achat ou encore par géolocalisation. Si l’email est destiné au B2B, il est possible de la segmenter par secteur d’activité. Cette étape peut être fastidieuse, mais elle est très importante pour réussir votre campagne emailing.

2. Définissez vos objectifs


Toute action de webmarketing nécessite la définition d’objectifs précis. Pour lancer une campagne emailing, réfléchissez à vos ambitions. Est-ce que vous souhaitez :

Définir ses objectifs webmarketing
  • Acquérir de nouveaux clients ?
  • Fidéliser vos clients ?
  • Informer votre clientèle sur quelque chose en particulier ?
  • Promouvoir une offre, un événement ?
  • Etc.

Les objectifs d’une campagne emailing sont à terme, d’accroître les ventes et d’améliorer l’image de marque de l’entreprise. Définir un objectif précis vous aidera à analyser l’efficacité de votre campagne.

3. Choisir le type d’emailing adapté


Il est également important de comprendre les différents types d’emailing que vous pouvez envoyer. Il existe trois principaux types d’emailing :

  • L’emailing promotionnel
  • L’emailing relationnel
  • L’emailing transactionnel

L’emailing promotionnela pour but de faire connaitre les offres de l’entreprise.

L’emailing relationnelcontribue a pour but de communiquer et de renforcer le lien avec les clients de l’entreprise. La newsletter (lettre d’information) envoyée avec une récurrence est un exemple d’email relationnel.

L’emailing transactionnel est automatiquement envoyé à la suite d’une intention d’achat du client. Il peut s’agir d’une confirmation d’inscription, d’un message de bienvenue, d’une confirmation de commande, d’une évaluation d’achat…

4. Définissez l’objet de votre email


Pour réussir une campagne emailing, l’objet de l’email doit être choisi stratégiquement. Il joue un rôle crucial, car un bon objet donnera envie à vos destinataires d’ouvrir l’email. L’objet doit être accrocheur et doit donner des indications sur le contenu de votre email. Il doit également être sobre et ne pas comporter trop de majuscules, caractères spéciaux ou signes de ponctuation.

Comment optimiser l’objet de votre campagne emailing ?

  • Rédigez un objet court (environ 50 caractères) pour retenir l’attention et pour être affiché dans les différentes webmails
  • Placez les informations les plus importantes au début
  • Évitez les spam words tels que « promotion », « gratuit », « urgent » etc., pour que les fournisseurs de messagerie ne considèrent pas votre email comme un spam
  • Utilisez des émojis pour vous démarquer et rendre votre objet attractif

Optimiser campagne emailing

5. Concevez un email attractif !


Une conception originale, moderne et attractive est importante pour réussir votre campagne emailing.

campagne-emailing

Même si l’emailing est une solution efficace, il reste cependant très utilisé par les professionnels issus de multiples secteurs d’activité. Les consommateurs reçoivent plusieurs dizaines d’emails publicitaires par jour. Un email attractif est essentiel pour faire la différence et obtenir une chance d’être lu par vos destinataires.

N’oubliez pas que la plupart de vos destinataires vont lire votre email sur mobile. Vous devez donc concevoir un email qui sera attractif sur version desktop et sur mobile. Tous vos contenus doivent être aussi facilement lisibles sur mobile que sur desktop !

Pour concevoir votre email, il est recommandé de suivre la charte graphique de votre entreprise pour que vos destinataires vous identifient facilement (logo, couleurs, typographie, iconographie…).

Les images aident à optimiser l’attractivité de votre email. Cependant, cela ne doit pas se faire au détriment du texte. De plus, il est possible que certaines webmails désactivent les images. Vous ne devez donc pas uniquement baser votre campagne emailing sur des images.

Enfin, pensez à insérer plusieurs CTA.

Qu’est-ce qu’un CTA ?   

Un CTA (Call To Action), ou « appel à l’action » en français, incite les destinataires à cliquer sur un lien pour augmenter votre taux de conversion.

L’objectif final des CTA est d’aboutir vers une demande de devis, une vente, une inscription à votre newsletter… Les CTA doivent donc comprendre des verbes d’action tels que « Demandez un devis », « Commandez maintenant », « Lire la suite » ou encore « Téléchargez le document ».

6. Planifier l’envoi de votre campagne emailing


Une fois que vous avez défini vos objectifs et conçu un email attractif, il ne vous reste plus qu’à planifier l’envoi de votre campagne emailing.  Votre campagne doit être envoyée au bon moment pour maximiser les chances que votre email soit lu. Selon vos cibles, vous devez choisir un jour et une heure d’envoi adaptés.  Une date stratégique générera plus d’engagements de la part de vos destinataires. La segmentation de votre base de données impacte donc l’envoi de la campagne, car il se peut que tous vos destinataires ne soient pas susceptibles d’ouvrir l’email en même temps.

Quand faut-il envoyer une campagne emailing ? 

Soyez pragmatiques et essayer de déterminer le jour et la plage horaire durant lesquels vos destinataires sont les plus susceptibles d’ouvrir votre email.

  • Est-ce que votre cible va ouvrir votre email pendant la pause déjeuner ? En rentrant du travail ? Le weekend ? Le mercredi ?
  • Si votre campagne emailing est adressée à une cible B2B, il est conseillé d’envoyer votre campagne emailing un mardi ou un jeudi, car il s’agit des jours qui obtiennent les meilleures statistiques.

7. Suivez les statistiques de votre campagne emailing


Vous saurez si votre campagne emailing est réussie qu’une fois que vous aurez analysé ses statistiques. Il est recommandé d’attendre une semaine après l’envoi de la campagne pour réaliser l’analyse. Vous devez collecter des données chiffrées pour déterminer vos points forts et vos points faibles, et pour améliorer vos futures campagnes.

Que faut-il regarder dans le rapport de campagne ?

  • Le taux d’ouverture 
  • Letaux de clic
  • Le taux de réactivité
  • Le taux de rebond
  • Le taux de désabonnement
analyser une campagne emailing

Le taux d’ouverture indique la proportion d’emails ouverts sur l’ensemble de vos emails délivrés. Le taux d’ouverture doit être situé en moyenne entre 20% et 25%.

Le taux de clic est le rapport entre le nombre de clics réalisés sur les liens dans votre email et le nombre d’emails délivrés. Un bon taux de clic est supérieur à 3%.

Le taux de réactivité correspond au ratio de clics sur les liens de votre email, par rapport au nombre d’emails ouverts. Un taux de réactivité correct est compris en 10% et 20%. Au-delà de 20%, il est bon et au-delà de 80% il est considéré comme très bon !

Le taux de rebond, comme expliqué plus haut dans cet article, fait référence au nombre d’emails non délivrés, par rapport au nombre d’emails envoyés. Un taux de rebond acceptable est inférieur à 5%. Pour éviter un taux de rebond élevé, la liste de destinataires doit contenir le moins d’adresses mail erronées ou obsolètes possible.

Le taux de désabonnement est le nombre de demandes de désinscription à votre emailing, divisé par le nombre de messages délivrés. Le taux de désabonnement ne doit pas excéder 0,80%.

 

 

Vous souhaitez mettre en place en campagne emailing ? N’hésitez pas à nous contacter pour discuter de votre projet !

 

GDA est une agence web existant depuis 15 ans à Lyon.