Instagram, Facebook : la qualité comme principale préoccupation

facebook instagram qualité Les deux réseaux sociaux montrent beaucoup de volonté à vouloir proposer une expérience de qualité à leurs utilisateurs, en multipliant les mesures pour contrer le fléau de la désinformation et du spam.

 

Instagram : la chasse aux faux influenceurs débute

Instagram a (enfin) pris conscience de l’essor du marché de l’influence sur sa plateforme. Le problème étant que bon nombre d’influenceurs sont en réalités des faux comptes, utilisant des bots pour récolter des likes et commentaires. Il n’est désormais plus rare de trouver des faux commentaires sur ses comptes tels que « Love it ! », « Wow ! » ou « ❤️ ».

Selon le réseau social, cette pratique peu éthique gâche l’expérience utilisateur, celle du « vrai » utilisateur. La traque commence alors : Instagram a réagi en pénalisant les sites proposant ces prestations de bots tels que PeerBoost ou Instagress. Les comptes utilisant ce genre de méthodes se sont aussi vus évincés de l’onglet Explorer et des résultats de recherche internes de l’application.

Nous avons également pu observer comme autre mesure le blocage des commentaires ou description d’une publication contenant des hashtags utilisés de façon répétitive et dans le même ordre systématique, à l’instar d’un copié-collé.

L’objectif est alors de rendre la plateforme plus naturelle, moins spammy et plus conviviale pour tous les utilisateurs.

 

Facebook balaie les liens de faible qualité

Suite à une annonce le 30 juin dernier, Facebook déclare que les liens tels que le clickbait ou faisant dans le sensationnalisme et la désinformation seront désormais pénalisés. Ces liens de faible qualité auront alors moins de visibilité dans le fil d’actualité des utilisateurs, ce qui devrait réduire la quantité de spam sur le réseau social. Selon le réseau, l’objectif est aussi de proposer un fil d’actualité plus intéressant en termes d’information et de divertissement.

Facebook précise que cette mise à jour de l’algorithme s’applique uniquement aux liens et non à des domaines, pages, vidéos, photos ou statuts.