conseils pour optimiser le seo

9 conseils pour optimiser vos images pour le SEO

Nos conseils pour optimiser vos images pour le SEO

Vous gérez un site web ? Un blog ? Vous avez sans doute déjà entendu parler de SEO, acronyme de Search Engine Optimization. Il s’agit du référencement organique de votre site web. Qu’est-ce que cela veut dire ? Le référencement organique ou naturel permet d’obtenir de bons classements dans les moteurs de recherche. Un bon positionnement dans les moteurs de recherche augmente la visibilité de votre site, et donc son trafic. Pour arriver à ce résultat, il faut travailler le contenu, le netlinking et les aspects techniques de votre site.

Le SEA (Search Engine Advertising) représente le référencement payant, la publicité sur les moteurs de recherche. Lorsque vous effectuez des recherches sur Google, par exemple, vous pouvez apercevoir des premiers résultats mis en avant avec l’en-tête « Annonce ». Ce sont des emplacements payés.

SEA exemple

Les images, un des piliers de votre stratégie de contenu SEO, ne sont pas à négliger, bien au contraire. Elles ne servent pas uniquement à rendre vos articles plus attractifs.

Pour espérer être positionné dans les premiers résultats de la SERP (page de résultats), vous devez comprendre les bases de l'optimisation de l'image. Des images bien optimisées, augmentent l’engagement des utilisateurs et le classement dans les moteurs de recherche.

Les images fournissent aux moteurs de recherche des informations contextuelles importantes. Lorsqu’elles sont bien optimisées, elles accélèrent le temps de chargement des pages.

Découvrez 9 astuces pour optimiser vos images pour le SEO ! 

1. Ajoutez vos images dans le sitemap

Selon Google, un sitemap est un « fichier [de type XML] dans lequel vous pouvez répertorier les pages web de votre site ». L’objectif est de faciliter l’indexation de vos pages et d’orienter les algorithmes des moteurs de recherche. Intégrez vos images dans le sitemap pour vous assurer que les robots des moteurs de recherche les remarquent.

Le sitemap peut être créé par vos soins. En effet, si vous êtes à l’aise avec le codage HTML, il est possible de l’écrire vous-même. Il existe également des sites web spécialisés, tels que XML-Sitemaps, pour créer automatiquement votre sitemap. Enfin, vous pouvez ajouter à votre CMS des plugins qui se chargeront de le rédiger pour vous. Si votre site Web est hébergé sur WordPress, vous pouvez utiliser par exemple Yoast SEO, capable de générer des fichiers sitemap, et d’y ajouter automatiquement votre contenu visuel.

Toutes vos images doivent être intégrées. Renseignez les moteurs de recherche, en incluant le titre, la description, l'URL, la légende et les informations de licence de vos images.

Une fois que votre fichier sitemap est prêt, il ne vous reste plus qu’à l’intégrer dans le fichier robot.txt, situé la racine de votre site.

Sitemap d’images

Lorsque votre site comporte beaucoup d’images, les robots des moteurs de recherche peuvent peiner à distinguer laquelle sera la plus pertinente pour les requêtes des internautes. C’est donc pour cette raison que nous vous conseillons de créer un sitemap d’images.

Celui-ci donnera aux moteurs de recherche des indications supplémentaires sur vos différentes images, telle que l’emplacement géographique. La création d’un sitemap dédié aux images augmente la probabilité que les internautes les trouvent directement depuis les moteurs de recherche.  Udinra All Image Sitemap est un plugin que vous pouvez installer sur votre CMS pour la génération automatique de sitemap d’images.

2. Assurez-vous que vos images soient une valeur ajoutée à votre texte

Un support visuel intéressant permet d’attirer l’œil et d’inciter les visiteurs à lire votre article. Pour autant, les images ne doivent pas être insérées juste pour « faire joli ». Elles doivent avoir un véritable sens et apporter des précisions pour les internautes.

Lorsque l’image est réellement en lien avec votre texte, les robots des moteurs de recherche sont en mesure de déterminer leur pertinence. En revanche, s’ils ne trouvent pas suffisamment d'informations pour expliquer votre image, ils ne la jugeront pas assez intéressante pour bien la positionner dans la SERP.

3. Utilisez des images uniques

Les images que vous publiez doivent vous appartenir ou être libres de droit. Vous ne pouvez pas utiliser une image trouvée sur un autre site Web ou sur Google Images, à moins de citer sa source et son auteur. Dans ce cas, il est également recommandé d’obtenir au préalable, l’autorisation de l’auteur.

D’autres options s’offrent à vous. Il est possible d’acheter des visuels sur des banques d’images telles que Istock ou ShutterStock. Vous n’êtes pas nécessairement obligés de payer pour obtenir de beaux visuels. Il existe des banques d’images gratuites telles que Unsplash ou Pixabay, proposant de nombreuses photos.

L’utilisation d’images est un bon choix, mais cela n’améliore pas d’emblée votre SEO, car d’autres sites Web utilisent souvent les mêmes images. De la même manière qu'un contenu écrit unique est préférable pour le référencement, il est conseillé de publier des images rares. Nous vous conseillons donc de vérifier que l’image que vous souhaitez publier, ne soit pas déjà trop utilisée sur le Web.

4. Optimisez la taille et le poids de l’image

La taille et le poids de l'image ne sont pas la même chose. La taille de l'image fait référence aux dimensions d'une image (par exemple, 1024 x 680 pixels). 

Le poids est la quantité d'espace nécessaire pour le stocker sur le serveur (par exemple, 350 kilo-octets). Les images avec une résolution supérieure et des dimensions plus grandes (souvent créées avec un appareil photo professionnel) ralentissent considérablement le temps de chargement de votre page. Dans l’idéal, vos images ne doivent pas dépasser 100ko.

Comment réduire le poids d’une image ?

La taille et le poids des images ont influent sur les performances de votre site. Si le poids de vos images est trop important, vous risquez de ralentir considérablement le temps de chargement de votre page. Sachez que vous pouvez vérifier rapidement le temps de chargement d’une page avec l’outil PageSpeed Insights.  

Pour réduire le poids d’une image, il existe des outils de compression. Veillez cependant à ne pas trop altérer la qualité de votre visuel.

De nombreux outils de retouche d'image, tels qu’Adobe Photoshop, ont une option « Enregistrer pour le Web », qui réduit automatiquement la taille du fichier tout en optimisant la qualité de l'image.

5. Choisissez le bon format de fichier

Les trois formats classiques les plus populaires sur le Web sont le PNG, le GIF et le JPEG. Chacun a ses avantages. 

Le PNG est réputé pour assurer les effets de transparences. Le GIF prend en charge les images multiples qui nous permettent de créer des animations. Le JPEG, quant à lui, est le moins volumineux, c’est pourquoi c’est celui que nous vous recommandons d’utiliser.

6. Optimisez les noms de vos images

Choisir le bon nom de fichier est important pour votre SEO. Les noms de fichiers doivent avoir un sens pour les moteurs de recherche et les internautes. Prenons l’exemple d’une image nommée « 1.jpeg ». Renommez-la avec un titre clair et plus descriptif tel que « hôtel-lyon».

7. Optimisez le titre de l'image

Si vous utilisez un CMS, le titre de l'image provient généralement du nom du fichier (cf. paragraphe précédent). Dans ce cas, le laisser tel quel puisque le nom de votre image est normalement déjà optimisé. Si ce n’est pas le cas et que le titre est différent du nom de l'image, renommez-le selon le nom de votre image.

8. Remplissez les balises « alt »

Les internautes peuvent comprendre en quoi consiste une image, mais les robots des moteurs de recherche ont besoin de plus d'indices. Sans balises « alt » (texte alternatif), il est impossible pour les moteurs de recherche d’indexer avec précision le contenu de votre image. Une bonne balise « alt » fournit un contexte et aide également les utilisateurs malvoyants. Même lorsque les images ne se chargent pas à cause d'un problème, les moteurs de recherche peuvent toujours lire le texte alternatif pour référencer votre page. Des mots relatifs à la marque peuvent être inclus ici pour améliorer la visibilité. Essayez de ne pas dépasser 3 mots-clés, cela facilitera votre référencement dans Google image.

9. Rédigez des légendes

Les légendes, insérées directement sous les images, n’ont pas forcément d’impact direct sur le référencement.  En revanche, contrairement aux noms et à la balise alt, les légendes sont visibles sur une page de site Web. Pour cette raison, ils peuvent améliorer l'expérience utilisateur.

La plupart des internautes apprécient les légendes pour avoir une idée du contenu général. Sans légendes d'images, votre taux de rebond pourrait augmenter, ce qui nuirait à votre crédibilité auprès des moteurs de recherche.

 

Si vous avez du mal à faire remarquer votre contenu, gardez ces stratégies à l'esprit avant de publier une image. Ces techniques d'optimisation d’images amélioreront votre référencement naturel.

GDA est une agence web existant depuis 15 ans à Lyon.